Yoga

Les 7 lois spirituelles du Yoga

By 8 décembre 2019 No Comments

les 7 lois spirituelles du yoga

Il est souvent compliqué de saisir la portée spirituelle du yoga, particulièrement lorsque l’on débute et que l’on ne perçoit que la surface immergée de la pratique physique des asanas.
L’essentiel du yoga réside pourtant dans son pouvoir spirituel.
Attention, spirituel ne veut pas dire religion mais provient du mot “spiritus”, esprit en latin.
Lorsque l’on parle de pratique spirituelle, comprenez donc “apprendre à connaître son moi-profond”.

Union de l'esprit & du corpsQuelque soit le style de yoga enseigné (Hatha, Kundalini, Iyengar..), les principes de vie restent les mêmes.

Ces derniers sont justement expliqués dans l’ouvrage de Deepak Chepra & David Simon “les 7 lois spirituelles”.
Ces lois nous guident dans la pratique du yoga vers l’union de notre corps et de notre esprit.
Elles proclament que l’harmonie, le bonheur et l’abondance sont à la portée de tous ceux qui souhaitent adopter une approche de la vie fondée sur la conscience.
Elles mettent en lumière l’importance de la connaissance intime de soi afin de dépasser les limites de notre mental et sont déclinées en plusieurs exercices et recommandations.

Première loi : la loi de la potentialité pure.

Déclinée à travers le mantra “Om bhavam namah” -> Je suis une existence absolue.
Le champ de la potentialité pure est le domaine de la connaissance, de l’intuition, de l’équilibre, de l’harmonie et de la béatitude et le fond de vous-même n’est qu’un fond de potentialité pure. La connaissance de soi signifie que notre point de référence est notre âme plutôt que ce qui nous entoure.
Pendant la pratique du yoga, la loi de potentialité pure nous rappelle que chaque mouvement émerge du champ silencieux des possibilités infinies. Plus le silence est profond, plus le mouvement est efficace. Chaque mouvement créé une vibration, une vague sur l’océan de la vie.

Deuxième loi : la loi du succès.

Déclinée à travers le mantra “Om vardhanam namah” -> Je suis celui qui nourrit l’univers.
Il s’agit de la loi du don, mise en place par l’intention de donner et de recevoir, qui guidera tous vos actes.
Ce que l’on reçoit sera proportionnel au don que l’on fait, à condition que ce dernier vienne du coeur.
Il faut que le don soit un acte de joie et qu’il ait du sens. L’énergie pourra alors circuler.
Cette loi rejoint le principe de la loi de l’attraction, dès que l’on pense clairement une intention, que l’on y met tout son coeur, qu’on l’attire, l’univers nous enverra ce que nous demandons.

Troisième loi : la loi du karma, ou la loi de cause à effet.

Déclinée à travers le mantra “Om Daksham Namah” -> Mes actions obtiennent un bénéfice maximum avec un effort minimum.
Chacune de nos actions génère une force, une énergie qui nous revient. Nous récoltons ce que nous avons semé.
Le karma implique l’action d’une décision consciente, car nous faisons tous une infinité de choix.
Que vous le vouliez ou non, chaque événement est le résultat de choix pris par le passé.
Si vous approfondissez la conscience de vos choix, en puisant dans le champ de la conscience paisible de l’observateur attentif, alors vous prendrez des décisions libérales du karma.

Quatrième loi : la loi du moindre effort, ou la loi de cause à effet.

Déclinée à travers le mantra “Om Kriyam Namah” -> Mes actions sont en symbiose avec la loi cosmique.
Cette loi nous enseigne que nous pouvons agir moins pour accomplir davantage.
Pour cela, plusieurs outils principaux : la pleine conscience, l’acceptation de ses limites et de sa vulnérabilité, le lâcher-prise.
Concentrez-vous sur la loi du moindre effort et cessez de gaspiller votre énergie vitale dans les frictions et les conflits. Une fois libérée, cette énergie favorise la créativité, le développement personnel et la guérison.

Cinquième loi : la loi de l’intention et du désir.

Déclinée à travers le mantra “Om Ritam Namah” -> Mes intentions et mes désirs sont soutenus par l’intelligence cosmique.
Faites passer vos intentions et vos désirs dans votre champ de conscience, définissez-les, exprimez-les.
L’attention que vous allez leur accorder va leur donner vie tandis que l’intention va les transformer. L’intention catalyse la transformation d’énergie et d’information.

Sixième loi : la loi du détachement.

Déclinée à travers le mantra “Om Anandham Namah” -> Mes actions sont parfaitement libres de tout détachement à un résultat final.
Paradoxe de la vie : si l’on veut acquérir quelque chose en ce monde, il faut se débarrasser de l’attachement.
L’attachement est fondé sur la peur et l’insécurité. En pratiquant le détachement et en acceptant le doute, vous renoncez au besoin de vous accrocher au passé, seul élément connu. En vous ouvrant à ce qui se passe plutôt que d’essayer de contrôler le déroulement des événements, vous connaîtrez l’excitation, l’aventure, l’euphorie et le mystère de la vie.

Septième loi : la loi du dharma, ou de l’objectif existentiel.

Déclinée à travers le mantra “Om Varunam Namah” -> Ma vie est en harmonie avec la loi cosmique.
Chaque être récepteur a un but. Vous avez des capacités uniques et votre manière de les exprimer. Quand les besoin de l’humanité correspondent à l’expression créatrice de vos talents, votre objectif, votre dharma se réalise.
Pour être dans le dharma, votre force vitale doit couler sans effort ni interférence.
Trois éléments fondamentaux dans la loi du dharma :
-trouver son moi intérieur
-reconnaître et exprimer ses talents uniques
-servir les autres

Leave a Reply