Développement personnelVoyagesYoga

L’Oasis du bonheur

De 18 juillet 2019 août 1st, 2019 Pas de commentaire

Témoignage de Nadia, alias “L’Oasis du bonheur”

Nadia -l'oasis du bonheurPeux-tu nous résumer ton cheminement avec la Méditation ?

Aujourd’hui je suis principalement la voie du Kriya Hatha Yoga qui allie des techniques de postures, de méditation, de respiration et des mantras. Le Kriya Yoga est l’art scientifique de la réalisation de Soi dans les corps physique, vital, émotionnel, mental et spirituel.
Les techniques utilisées permettent progressivement, d’améliorer la Santé, de nettoyer l’inconscient, de se détacher de ses pensées et de faciliter ainsi l’Eveil de Soi.
Au quotidien, je pratique au total 30 minutes de méditation le matin. Je suis régulière depuis 1 an et demi, et j’ai mis plusieurs années avant que cette pratique fasse partie de mon quotidien.

Que t’apporte la pratique ?

Personnellement, la pratique de la méditation m’apporte énormément.
Elle a tellement changé mes perceptions du monde et de moi-même que c’est difficile de partager en quelques lignes ce qu’on expérimente de l’intérieur mais je vais donner ici quelques bienfaits que la méditation a pu m’apporter :
• Une respiration plus profonde et une meilleure capacité à me concentrer sur le moment présent
• Une reconnexion à mes aspirations profondes
• Une meilleure gestion du stress, de mes émotions en général
• Un sentiment de paix et de connexion au monde et aux autres
• Des prises de conscience sur mon mode de vie, mon alimentation et mes comportements avec les autres
• Une meilleure connexion à mon intuition
• Un meilleur discernement entre ce qui vient de mon apprentissage et ce qui vient d’une source plus profonde de mon être

J’ai mis du temps à être régulière dans mes pratiques et m’imposer une heure pour mes pratiques mais c’est vrai que je ressens beaucoup plus ces bienfaits quand ma pratique est vraiment régulière.

Dés que j’arrête ma pratique, je commence à être beaucoup plus dirigée par mon mental plutôt que par ma qualité de présence.
Le secret pour moi a été de faire régulièrement des retraites de méditation (jusqu’à un mois) pour ancrer cette pratique et m’aider à persévérer dans ma pratique au quotidien.

Je voulais aussi partager ma difficulté rencontrée dans ma pratique. La méditation m’amène à être moins dans la planification à long terme, à être plus à l’écoute du moment présent et moins dans l’organisation. Je dois avouer que parfois ce n’est pas facile d’être dans cette démarche et cette présence dans la société occidentale dans laquelle on vit, qui nous sollicite tout le temps pour anticiper et planifier. Mais plus j’avance, plus j’arrive à me détacher des attentes de mon environnement tout en restant connecté à lui.
Voilà en quelques lignes mon parcours, qui m’a amené à découvrir la méditation.

Peux-tu revenir sur ta première retraite Vipassana ?

Ma première retraite Vipassana s’est déroulée en Thaïlande en 2007.
Année durant laquelle j’ai également découvert le Yoga.
Première retraite Vipassana que j’ai faite qui a vraiment marqué le point de départ de mon cheminement spirituel.

Cette expérience de 5 jours de silence dans un Temple en Thaïlande a été une vraie révolution intérieure pour moi. Même si je n’étais pas prête à l’époque à observer tout ce qui se passait en moi sans jugement et que je m’accrochais beaucoup au positif pour pouvoir continuer l’expérience, la retraite a été la base pour me permettre de me reconnecter à mon souffle, puis petit à petit par la pratique régulière à mon Moi au-delà des pensées. J’ai ressenti une telle paix profonde à la fin des 5 jours de silence que cela m’a vraiment motivé à continuer la pratique dans mon quotidien.

J’ai ensuite continué à aller en Thaïlande tous les ans pendant 8 ans pour continuer mes pratiques méditatives dans les temples et m’imprégner de cette culture qui me fascine et m’a tellement aidé à me reconnecter à moi !

Ton premier rapport avec l’ayurveda ?

Lors d’un cure ayurvédique et d’une retraite de Yoga dans un ashram de la lignée de Swami Shivananda (Tapovan-Rishikesh), en 2016.
Quand je suis arrivée en Inde du Nord à Rishikesh, j’ai commencé avec 5 jours de cure ayurvédique.
Les soins étaient axés beaucoup sur mon ventre et mon système nerveux, avec purification, massages à l’huile, yoga, rituels pour sortir les émotions,…. Une thérapie très complète qui m’a fait sentir revivre de l’intérieur et réaliser de nouveau que si on se sent bien à l’intérieur, on est beaucoup moins dépendant de l’extérieur et on voit la vie bien plus belle !
J’ai ensuite continué avec des cours de Kundalini Yoga basés sur la respiration et la méditation et je me suis replongée dans la science du Yoga et sa perspicacité quant au fait que la quête de notre vraie nature et l’éveil de notre conscience passe forcément par une préparation du corps.

Suivi des enseignements en Ayurveda auprès de John Marchand (Bruxelles), élève de Harish Johari de 2017 à 2019.

C’est pour cela qu’en rentrant en France, j’ai décidé de commencer à me former à l’Ayurveda pour m’aider à rééquilibrer mon corps et à m’auto-réguler grâce à des méthodes simples et naturelles millénaires.
L’Ayurveda est non seulement une méthode de santé holistique qui prend en considération toutes nos dimensions (corps et Esprit) mais elle a pour but aussi la réalisation du Soi, la reconnexion avec nos aspirations profondes. C’est tout un programme de purification de l’Ego, de nos habitudes nocives et une Hygiène de vie à mettre en place qui permet d’être en harmonie avec notre environnement, tout en suivant son propre chemin.

Dernière expérience marquante ?

Initiation au Kriya Hatha Yoga de Babaji en Mars 2019.
Il s’agit d’une initiation orale qu’on fait de maître à élèves. C’est une voie où on se relie à une lignée de maître, ici Babaji qui a initié aussi le mâitre de Yogananda.
C’est en lisant le livre de Yogananda que j’ai découvert le Kryia Yoga. C’est la voie du TANTRA yoga c’est à dire que dans cette voie, l’éveil passe forcément par le corps, pas seulement par la méditation. Je peux pas en dire plus car lors de l’initiation, on s’engage à ne pas transmettre les techniques avant d avoir atteint un certain seuil.
Mais au niveau personnel, c’est une voie qui m’a plu par son pragmatisme mais qui demande une certaine discipline au quotidien, qui n’est pas toujours facile d’avoir.

Répondre